mercredi 14 septembre 2016

Adoption et scolarité : Le développement des enfants précédant leur adoption entre 0 et 3 ans permet-il l’acquisition de compétences nécessaires à l’entrée dans les apprentissages ?

Lors de deux stages auprès d’une orthophoniste et d’une psychomotricienne dans un service pédopsychiatrique, l'auteure a rencontré de nombreux enfants ayant vécu diverses ruptures dans leur petite enfance et manifestant un retard dans leur développement global, en particulier dans les domaines du langage et de la motricité. Ces enfants étaient, pour la plupart, placés dans des familles d’accueil ou issus de l’adoption internationale.
Les conséquences plausibles d’un manque de stabilité ou de relation équilibrée durant les premières années de la vie lui sont apparues. Très vite, de nombreuses questions ont surgi : les retards de ces enfants étaient-ils liés à leur parcours ? Combien de temps leur faudrait-il pour rejoindre la moyenne attendue pour des enfants de leur âge ? Comment se déroulerait leur scolarité, si leur décalage par rapport à la norme n’était pas entièrement comblé ? L'auteure a choisi de s’intéresser plus particulièrement aux enfants adoptés.

Cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger ce mémoire.

Mémoire de Léa Fabbro

http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUMED_MORT_2012_FABBRO_LEA.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire